FB.png
instagram-je-dis-oui.png
220128_VUE TOIT.jpg

Le projet

Préambule

La Commune de Gland accueille le siège social de la société Swissquote Bank SA depuis sa création en 1990. Les deux bâtiments existants, construits en 2007 et 2013, disposent d'un peu plus de 10'000 m2 de surfaces brutes de planchers pour environ 750 places de travail.

 

En 2016, le Conseil communal acceptait la vente de la parcelle communale n° 889 à Swissquote pour son extension. Aujourd'hui, l'entreprise souhaite se développer en créant de nouveaux bâtiments sur les parcelles nos 889 et 866 (ancienne parcelle de la SEIC). Une première approche architecturale, conforme au règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions (RPE) en vigueur, a été soumise à la Municipalité. Toutefois, l'idée de proposer une architecture plus audacieuse et de qualité, tout en gardant la même capacité en termes de surfaces brutes de plancher, a été évoquée.

 

La réalisation du plan d'affectation La Crétaux découle de cette ambition architecturale et de la volonté de respecter la Loi sur l’aménagement du territoire, plébiscitée à plus de 57% par les Vaudois.e.s. Parallèlement à l'élaboration du plan d'affectation, Swissquote a réalisé un concours d'architecture en entreprise totale. Le projet lauréat a permis d'affiner le plan de détail du plan d'affectation et d'illustrer le projet, notamment pour l'enquête publique.

Le projet

Le périmètre du plan d'affectation comprend les parcelles nos 866, 889 et 4168. Les trois parcelles appartiennent à la société anonyme Swissquote Bank. Ce périmètre représente une superficie de 17'576 m2.

Aujourd'hui

vue-aujourdhui.PNG

Demain

20220304 - Vue couverture Av Mont-Blanc.jpg

Ces deux images montrent la situation actuelle et le projet qui pourrait aboutir demain pour couvrir l’avenue du Mont-Blanc et créer un parc public de près d’un hectare jusqu’à la haie des riverains. De mémoire d’urbanistes, jamais une entreprise installée dans une zone industrielle n’a proposé la création d’un tel parc végétalisé qui sera rendu inconstructible.

Afin de limiter l'emprise au sol du projet mais également de créer un espace de dégagement de qualité pour les voisins situés au chemin de la Crétaux, l'idée de réaliser un bâtiment haut emblématique a été proposée. La construction d'un bâtiment dérogeant à la hauteur définie par le plan des zones en vigueur, il a nécessité la réalisation du Plan d’affectation La Crétaux dont les objectifs sont les suivants :

01

Garantir une utilisation mesurée du sol, à l'intérieur du territoire urbanisé

03

Définir les dispositions constructives

05

Maîtriser les accès véhicules et livraisons, ainsi que le stationnement sur l'ensemble du site.

02

Permettre le développement d'activités tertiaires à proximité de la gare

04

Garantir un aménagement de qualité des espaces libres

En détail

Le projet prévoit la possibilité de réaliser, dans le périmètre d'évolution des constructions, un nouveau bâtiment s'étirant au sud, tout en étant connecté aux bâtiments existants au nord. La partie la plus haute de la nouvelle construction est prévue au sud-ouest du périmètre, afin d'en limiter l'impact visuel pour les riverains.

 

L'altitude des bâtiments existants est limitée à 428.00 ( 12m de hauteur pour les 2 bâtiments existants), pour les bâtiments s'étirant au sud, l'altitude est limitée à 431.00 (environ 17 m de hauteur) pour le bâtiment haut situé au sud-ouest, l'altitude maximale est de 470.00 (environ 60 m de hauteur).


Dans le cadre de la limitation des hauteurs, la proximité de l'aérodrome de Prangins a été prise en compte
(cadastre des surfaces de limitation d'obstacles de l'aérodrome de Prangins). L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a été consultée lors des différentes phases d'élaboration du plan.

Concept d’aménagement

Accès, circulation et stationnement

  • Réduire au minimum nécessaire le stationnement extérieur 
     

  • Etudier la possibilité de grouper ou différencier les accès au site ;
     

  • Définir les besoins en stationnement selon la norme VSS ;
     

  • Améliorer les modes doux sur le chemin de la Crétaux.

Construction

  •  Connecter l'ensemble des constructions entre elles ;
     

  • Construire un bâtiment emblématique ;
     

  • Limiter les ombres portées sur le voisinage ;
     

  • Développer un projet respectant la densité autorisée par la réglementation en vigueur.

Espaces libres de constructions

  • Créer un espace de dégagement important et de qualité ;
     

  • Limiter l'emprise au sol des nouvelles constructions.

Transport et mobilité

Le dimensionnement du stationnement suit strictement les normes en vigueur et tient compte de la localisation du site. En phase avec le plan de mobilité Swissquote, le nombre de place de stationnement a été revu à la baisse pour un total de 440 (y compris les 284 places déjà construites). 

 

Le projet prévoit ainsi la construction de 156 nouvelles places. Le ratio de places de voitures par employé diminue presque de moitié par rapport à la situation actuelle. Concernant les besoins en stationnement vélos, ils ont été calculés selon la norme VSS 40 065 et un total de 438 places est nécessaire (40 places sont d'ores et déjà existantes).


Aucune norme spécifique n'existe à ce jour concernant le stationnement des deux-roues motorisés. Un ratio de 10% par rapport aux places voitures a été retenu, portant le nombre de place à 44 (dont 20 existantes aujourd'hui).


Sur le réseau routier environnant, cette augmentation de trafic liée à l’extension de Swissquote
représentera à terme une hausse maximale de 2% sur l'avenue du Mont-Blanc.
La situation du carrefour "route des Avouillons et chemin de la Crétaux" pourrait être modifiée en fonction du positionnement de la rampe d'accès au parking souterrain.

20220305 - Vue URB-X.png

L’image ci-dessus montre le projet de pistes cyclable qui pourrait être aménagé dans le quartier en accord avec la Municipalité pour mieux connecter la mobilité douce du quartier avec la gare et le sud de Gland, voir même la possibilité de rejoindre Prangins. Ce projet de voie verte pourrait parfaitement être intégré à la couverture de l’avenue du Mont-Blanc pour cheminer dans le grand parc.

Impact sur l’environnement

Le projet prévoit de végétaliser les nouvelles toitures, à l’exception du bâtiment haut.

Au final, un nouvel espace vert de 3’100m2 sera aménagé le long de l’Avenue du Mont-Blanc dont 1’800m2 en pleine terre. Cette surface végétalisée sera rendue inconstructible.


Le projet respecte les exigences de l'Ordonnance sur la protection de l'air (OPair), de l'Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB), de l'Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) et de l'Ordonnance sur la protection contre les accidents majeurs (OPAM). Du point de vue de l'énergie, le projet respectera les exigences cantonales en matière d'énergie, de même que la politique énergétique de la ville de Gland.
 

Galerie

Copyright photos LINK ARCHITECTES